Des cocons pour prématurés remplacent le ventre de la mère

Publié le samedi 24 mars 2007 à 05H10

L'hôpital Nord de Marseille révolutionne l'accueil des nouveau-nés arrivés avant terme

cocon_pr_ma

Le cocon, prévu pour accueillir le nouveau-né jusqu'à l'âge de quatre mois, comporte une partie supérieure plus étroite pour la tête, et une partie inférieure plus large pour le bassin.

  © VINCENT BEAUME

C'est une première en France, et le pavillon mère-enfant de l'hôpital Nord (15e arr.) de Marseille peut être fier de cette innovation. Après dix ans de recherche, l'équipe du Dr Christian Palix, chef de l'unité de néonatalogie, a mis au point un "cocon" pour nouveau-nés, permettant aux grands prématurés de retrouver la position et la mobilité qu'ils avaient dans le ventre de la mère, et d'accélérer leur développement.

Véritables "utérus de suite", ces berceaux de mousse ont été spécialement étudiés pour donner au nouveau-né un environnement semblable à celui in utero: " Un travail de longue haleine, explique le Dr Palix, que nous avons accompli en équipe". Danielle Salducci, kinésithérapeute, ainsi que le Dr Marie Fabre-Grenet, neurocomportementaliste, ont contribué chacune à cette belle réalisation.

Le cocon, prévu pour accueillir le nouveau-né jusqu'à l'âge de quatre mois, comporte une partie supérieure plus étroite pour la tête, et une partie inférieure plus large pour le bassin. "Le plus important est le trépied décrit Danielle Salducci, du Centre d'action médico-sociale précoce (CAMSP), qui garde les genoux de l'enfant surélevés et l'empêche de pousser avec les pieds".

Le bébé est ainsi "rassemblé et contenu", lui évitant de subir la position de "la grenouille", très mauvaise pour son développement moteur et psychique. "Nous avons pu comparer le comportement des bébés suivis par cette technique et ceux qui ne l'étaient pas. La différence est flagrante au niveau de l'éveil comme des fonctions vitales de l'organisme, ajoute le Dr Fabre-Grenet. Ce cocon, en reproduisant une position naturelle, réduit le stress du nouveau-né et lui évite de futurs problèmes d'articulations et respiratoires".

Même pour les enfants nés à terme, ce "nid" présente des avantages indiscutables: "Dès trois semaines d'âge, ils sont capables de se saisir de certains objets, au lieu de trois à quatre mois normalement, selon le Dr Palix. Il est très important pour la coordination des mouvements que l'enfant puisse voir ses mains. C'est impossible en position d'écrasement sur le dos et avec la tête en hyper-extension".

Et cette position permet aussi une meilleure communication avec la mère: pour le DrPalix, "elle crée un lien plus étroit entre la mère et l'enfant". Sylvie Chelihi, qui vient d'avoir deux jumeaux nés à 33 semaines, peut témoigner de la différence: "Mes deux bébés sont beaucoup plus calmes et dorment beaucoup mieux que leur soeur de 18 ans, elle aussi née avant terme. Les cocons sont comme un deuxième ventre de la mère". Avec cette avancée majeure, l'hôpital Nord, déjà en pointe pour le soin aux prématurés avec la séparation de deux siamois en décembre 2005, devrait encore renforcer son rayonnement régional.

Par Michel Rose

http://www.laprovence.com