( on en discute sur la MAMANliste http://www.groupemaman.org/listes.html )

Avis aux médias

Assemblée clinique annuelle de la SOGC, Ottawa, 21 au 26 juin 2007

OTTAWA - Un groupe restreint mais inquiétant de promoteurs de l’accouchement « par soi-même » présentent l’accouchement à domicile sans aide comme une option tout à fait naturelle. Il s’agit d’un choix empreint de danger et de controverse.

À l’échelle mondiale, plus de 500 000 femmes meurent chaque année des suites de complications liées à l’accouchement. Cette statistique donne à réfléchir, compte tenu du fait qu’il s’agit d’un processus on ne peut plus naturel. Toutefois, bien que la plupart de ces décès surviennent dans des pays comptant parmi les moins développés, où les femmes n’ont qu’un accès limité (voire même inexistant) aux installations et aux ressources de soins de santé, les professionnels de la santé craignent que le nombre de femmes mourant des suites de complications augmente dans des pays développés comme le Canada en raison de l’intérêt croissant à l’égard de l’accouchement libre.

Cette pratique a récemment attiré l’attention des médias au Canada, alors que certaines personnes l’ont présentée comme étant une option acceptable pour les femmes enceintes cherchant à vivre un accouchement « naturel ».

La position de la Société à ce sujet est sans équivoque. « La SOGC est tout à fait en faveur de l’accouchement naturel; cependant, les données montrent sans l’ombre d’un doute qu’il est préférable que l’accouchement se déroule en présence d’un soignant qualifié, » indique le Dr Donald Davis, président sortant de la SOGC. « Que vous accouchiez à domicile en présence d’une sage-femme autorisée ou en milieu hospitalier en présence de professionnels de la santé formés, le fait de pouvoir bénéficier de l’expérience et des connaissances d’un soignant qualifié peut faire la différence entre la vie et la mort. »

Dr Vyta Senikas, vice-présidente administrative associée, ne peut qu’appuyer ces propos. « L’accouchement en l’absence d’un soignant qualifié est dangereux, point à la ligne. Les personnes qui vantent les mérites de cette option sont terriblement mal informées, et encouragent des comportements dangereux et très risqués comme s’ils découlaient d’un avis médical réfléchi. Il faut tenir compte de la source; ces personnes n’ont pas été formées en tant que professionnels de la médecine. »

Lorsque l’on considère que jusqu’à 15 % de tous les accouchements comportent des complications pouvant être fatales, on constate que les risques liés à un accouchement libre surpassent de beaucoup les avantages possibles. Les soignants qualifiés possèdent la formation nécessaire pour identifier et tenter de corriger tout problème pouvant affecter la mère et le bébé, et ce, dans les plus brefs délais, tant pendant l’accouchement que pendant la période cruciale qui suit. Choisir de donner naissance sans la possibilité de recourir à ce type d’aide pose un danger pour la mère et l’enfant, et peut entraîner des conséquences tragiques.

La pratique de l’accouchement libre fera l’objet de discussions dans le cadre de la 63e assemblée clinique annuelle de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC), se déroulant à Ottawa. Pour plus de renseignements ou pour organiser des entrevues sur ce sujet ou d’autres sujets liés à la santé des femmes, les représentants des médias sont conviés à communiquer avec :

Andrée Paige
Tel. :  613-745-2312
Cell. : 613-863-1828


À propos de la SOGC

La SOGC est l’une des plus anciennes organisations nationales de spécialité au Canada. Fondée en 1944, la Société a pour mandat de promouvoir l’excellence dans la pratique de l’obstétrique-gynécologie et la santé des femmes par le leadership, la défense des droits, la collaboration, la prise de contact et l’éducation. La SOGC représente des obstétriciens-gynécologues, des omnipraticiens, des infirmières, des sages-femmes et des professionnels paramédicaux œuvrant dans le domaine de la santé sexuelle et génésique.

http://www.sogc.org/media/advisories-20070621b_f.asp

_____________________________________________________________________________________________

ok, vous pouvez rigoler maintenant :-P